Livres au trésor est menacé de disparition !

Publié le par soutienlivresautresor.over-blog.com

20 mars 2010

Livres au trésor a appris brutalement , et sans avis préalable, le 10 mars dernier, que le Conseil général a décidé de ne pas inscrire la subvention annuelle de Livres au trésor au budget départemental voté le 8 avril prochain. Privé de cette subvention qui représente 70 % du budget de fonctionnement, la Ville de Bobigny ne pourra plus faire fonctionner cette structure à vocation départementale.
Cette décision vient s'ajouter à cette déjà annoncée de réduire de façon drastique la subvetion de fonctionnement du Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis.

 

Soutenez Livres au trésor, en rejoignant les signataires de la lettre ouverte au Président du Conseil général :

- soit par mel au Collectif Livres au trésor

- soit en ajoutant un commentaire en cliquant dans Soutenir Livres au trésor sous la Lettre ouverte au Président du Conseil général

 

Voir la liste des signataires (mise à jour quotidienne)

 

Si vous travaillez ou habitez en Seine-Saint-Denis, signez également le Manifeste 93, en envoyant un mel à Collectif Livres au trésor


Le Manifeste 93

 

Le Collectif Livres au trésor

Ce collectif regroupe bibliothécaires, documentalistes et enseignants du 93

Commenter cet article

pronostics 16/10/2010 02:21



c'est inadmissible



Claire Villégier 25/04/2010 23:59



Je vous adresse tout mon soutien et espère vivement que Livres au Trésor va continuer d'être soutenu financièrement par le département (et à la même hauteur). La qualité de votre travail et de
vos publications constitue pour mon travail de bibliothécaire jeunesse une référence. Bon courage !


 Claire Villégier, bibliothécaire responsable jeunesse, Varces (38)



LLT 22/04/2010 16:14



Lire apprend à faire des choix. C'est l'apprentissage de l'éducation et un plaisir qui peut durer toute la vie. Soutenir Livres au trésor c'est aussi promouvoir une lecture gratuite qui profite
aux plus démunis et on sait que le 93 en compte quelques-uns. Patricia Châtel, documentaliste, critique de livres jeunesse.



Judith Hammes 22/04/2010 13:01



Je m'exprime en tant que ancienne professionnelle des bibliothèques ayant travaillé en section jeunesse à la bibliothèque municipale de Tremblay -en - France ( je suis actuellement en
disponibilité). 


L'idée de mettre fin aux activités de Livres au trésor s'inscrit à mon sens dans une logique totalement rétrograde, dans une logique allant justement  à l'encontre de l'économie de moyens :
Livres au Trésor agit pour la mutualisation des compétences.  Avec mes collègues de Tremblay-en-France, j'ai fréquenté les comités de lecture de Livres au trésor  : ces rencontres sont
pour de nombreux professionnels le seul moyen de prendre connaissances des nouvelles parutions, mois par mois. Ces rencontres à Livres au Trésor nous permettent tout simplement de sélectionner
les livres à acheter,  grâce au budget des communes qui nous embauchent !


Comment intéresser des enfants et des adolescents à la lecture sans leur parler des auteurs contemporains ? Comment leur faire prendre conscience du plaisir de la lecture si on ne peut pas leur
mettre en mains des livres neufs, des livres qui évoquent les sujets qui les concernent, des livres qui "vivent" tout simplement ! 


Je continue de croire avec tous les collègues qui travaillent en bibliothèque municipale, que l'information et l'accès à la connaissance sont un rempart contre la violence, même s'il s'agit d'un
travail de longue haleine.  Or en bibliothèque municipale, on ne peut entrer en communication avec les adolescents que par l'intermédiaire de livres adaptés et rigoureusement
sélectionnés. 


En outre et pour finir, Livres au Trésor est aussi centre de ressources pour l'édition jeunesse en France. Alors qu'un des enjeux de la bibliothèque aujourd'hui est la conservation des données et
éventuellement la numérisation de celles-ci (le directeur de la bibliothèque de Harvard l'a rappelé récemment dans une interview donnée au journal Le Monde), il me semble essentiel de permettre à
des professionnels de veiller à la mémoire de l'édition jeunesse française.



Nicole Verdun 22/04/2010 12:50



J'apporte mon soutien à Livres au trésor en tant que présidente de l'association valdelire  organisatrice du salon du livre jeunesse de Beaugency.



Je souhaite que Livres au trésor ait les moyens de continuer le travail remarquable que cette association réalise


et qui profite à tous les médiateurs du livre jeunesse.Nicole
Verdun





www.valdelire.fr